Association Suisse des Microfermes

L’Association Suisse des Microfermes a été créée le 21 août 2023 à Lausanne, réunissant des passionnés et professionnels de l’agriculture à petite échelle. Cette association à but non lucratif vise à représenter et défendre les intérêts des microfermes, en partageant les connaissances, en coordonnant la recherche et développement, et en promouvant les pratiques agricoles durables auprès du grand public. Définissant les microfermes par leur petite taille, diversité des cultures, pratiques durables, et commercialisation en circuit court, l’association s’engage pour une agriculture respectueuse de l’environnement et de la biodiversité.

l’Association Suisse des Microfermes est une initiative dédiée à valoriser et soutenir l’agriculture à petite échelle dans notre pays. Dans un monde où l’agriculture durable et responsable devient de plus en plus essentielle, notre association se positionne comme un acteur clé pour accompagner les microfermes vers le succès. Nos efforts se concentrent autour de cinq axes majeurs, chacun visant à répondre aux défis et opportunités spécifiques de ce secteur.

Promotion

L’ASM fait la promotion des techniques de production sur petite surface. Elle a également pour but de faire de la promotion directe auprès des consomateurices.

Soutien technique

Les techniques de production sur petites surfaces sont encore peu documentée. L’ASM va supporter techniquement ses membres en utilisant les compétences et connaissances au sein de ses membres

Labellisation

Le label terre durable fait désormais partie de l’ASM. Il se veut le label des microfermes, avec pour objectif final, l’obtention de subvention pour les microstructures labellisées.

Mise en réseau

L’ASM veut renforcer les liens entre les microfermes existantes en créant des rencontres, des groupes de discussion techniques ainsi que des échanges de travailleureuses entre structures.

Recherche scientifique

En ayant un pôle de coordination de la recherche scientifique, l’ASM veut donner une impulsion pour que la recherche scientifique soit utile aux microfermes.